Pénibilité, emploi des séniors et fins de carrière : les solutions 100 % UNSA

Pénibilité, emploi des seniors et fins de carrière étaient au centre des concertations avec la ministre du Travail, le 21 janvier dernier.

L’occasion pour l’UNSA d’avancer ses nouvelles solutions.

Pénibilité : Santé et qualité de vie au travail doivent être au cœur du dialogue social et les employeurs doivent prendre leurs responsabilités. L’UNSA a réaffirmé l’importance du triptyque : prévention, reconversion, réparation. La branche Accidents du travail/Maladies professionnelles doit consacrer un volume financier plus important à des actions de prévention. Les employeurs·euses doivent assumer leurs responsabilités et ouvrir des négociations se traduisant par des actions concrètes de prévention visant à protéger les salarié·es. De plus, l’UNSA propose que des mesures financières contraignantes soient appliquées aux entreprises qui n’engageraient pas d’actions d’amélioration des conditions de travail.

L’UNSA considère que le déplafonnement du volet formation du Compte Personnel de Prévention (C2P) va dans le bon sens. Cela permettra d’offrir aux salarié·es concerné·es une formation plus longue et plus approfondie.

Quant à la réparation, l’UNSA conteste toujours la réduction des critères pris en compte dans le C2P. Les situations professionnelles de centaines de milliers de travailleuses et de travailleurs (ouvrier·es des bâtiments et travaux publics, déménageur·euses, salarié·es agricoles…) sont ainsi ignorées. Nous réclamons la réintégration des quatre critères supprimés en 2017 à savoir : manutention manuelle de charges, postures pénibles, vibrations mécaniques et exposition aux agents chimiques.

Fins de carrière et emploi des séniors : Pour l’UNSA, il faut élargir l’accès à la retraite progressive aux salarié·es à moins de 5 ans de retraite. Il faudra leur garantir alors des cotisations retraites sur la base d’un temps complet pour se prémunir de perte de points à la liquidation de la retraite. Enfin sur l’emploi des séniors, l’UNSA a proposé la mise en place d’un « index séniors ». On disposerait ainsi, sur ce sujet, d’indicateurs pertinents (formation, aménagement de poste…) assurant un suivi plus fin des actions mises en œuvre par les entreprises et par les branches. L’UNSA propose par ailleurs l’instauration d’un bonus/malus qui favorisera les entreprises vertueuses.

Sur ces sujets, comme sur d’autres, l’UNSA propose, avance des propositions et imagine des solutions pour améliorer concrètement la situation des salarié·es.

Concertations Retraites : de nouvelles solutions 100 % UNSA

Dans le cycle de concertations sur le minimum contributif et les transitions, l’UNSA a développé auprès du secrétaire d’État aux Retraites un certain nombre de solutions supplémentaires. Fidèle à sa stratégie depuis l’ouverture du dossier « réforme des retraites », l’UNSA cherche à obtenir, pour les  […]

Lire la suite

Comment prendre en compte la pénibilité dans la fonction publique ?

Retraites : l’année 2020 débute par l’ouverture d’une concertation portant sur la pénibilité et sur la gestion des fins de carrière dans la fonction publique. L’UNSA a formulé des propositions pour permettre au plus grand nombre d’agents de bénéficier de la prise en compte de la pénibilité et de  […]

Lire la suite